Les ateliers

 

 

A l’heure où l’image et la vidéo ont une place prépondérante dans notre société, le son permet une appréhension différente du monde. Il suggère, évoque, esquisse, sans jamais imposer une réalité. Il prend ses distances avec le réel brut et jjoue sur nos perceptions, nous amenant à ouvrir notre imaginaire pour reconstituer mentalement l’univers que nous sommes en train d’écouter. L’association Les Voix de Traverse cherche à affuter les oreilles en sensibilisant à cette matière sonore et au rapport au monde qu’induit son écoute, par le biais de différents ateliers et autour d’outils que sont le documentaire, l’émission de radio, la fiction radiophonique, la création et la cartographie sonore.

Nos ateliers se structurent autour de différentes formes d’écritures : documentaire, fiction, création, radio. Chacun se compose d’un socle minimal d’une dizaine d’heures, permettant une initiation technique à la réalisation d’un objet sonore. Si nous disposons d’ateliers « clé-en-main », nous privilégions une approche ouverte et sur-mesure, pour imaginer ensemble des projets sonores adaptés à chaque classe et pouvant combiner différentes pratiques et disciplines.

 

–> Pour écouter les résultats de nos ateliers, c’est par ici!

 enfant-perche

Le documentaire sonore

Le documentaire sonore permet aux participants d’aller à la rencontre de leur environnement, encourageant ainsi l’ouverture à l’autre et la curiosité. Il implique le choix et l’organisation d’un propos et fait appel à la créativité de chacun pour créer un univers sonore à partir de la matière collectée.

L’atelier vise à créer des pastilles documentaires de quelques minutes sur un sujet déterminé en amont. Auteurs à part entière, les participants déterminent chaque étape de la réalisation : prise de son d’ambiance, interviews, enregistement d’une voix off, construction d’un scénario, travail de montage. Ils font ainsi à la fois un travail de recherche, de collecte et de création.

Les pastilles sont construites collectivement, avec l’ensemble des participants ou en petits groupes. Chacun est amené à exposer son avis et à le discuter au sein du groupe. Si tous réalisent une pastille sonore de A à Z, le travail de chacun est un rouage indispensable à la bonne tenue du résultat final.

 micro-02

L’émission de radio

Qu’elle soit en direct ou pré-enregistrée, en studio ou hors-les-murs, en petit groupe ou en public, l’émission de radio s’appuie essentiellement sur la parole des participants. Elle demande moins de montage, mais plus d’écriture ou de préparation à l’improvisation.

Nous proposons la construction d’émissions dans lesquelles chacun des participants peut s’impliquer selon ses envies et savoir-faire : chroniques, débats avec des invités, reportages enregistrés, traitement et présentation des morceaux musicaux, travail d’animation, réalisation de jingles, écriture de jeux radiophoniques…

Là encore, l’attention est mise sur la dimension collective de la construction : chacun des participants réalise, seul ou en groupe, un maillon de l’émission. Il développe sa capacité d’écoute, sa bienveillance et son sens du travail en équipe, fondamentaux pour la tenue des discussions, de l’animation et de l’interaction avec le public le cas échéant.

 micro-01

La fiction radiophonique

Prenant ses distances avec le réel, la fiction radiophonique libère l’imagination de façon ludique. Partant d’une narration, elle cherche à construire une atmosphère et à susciter des images par le son.

Il existe mille manières de créer une fiction radio. Les participants peuvent mettre en son un texte déjà existant, ou en écrire un spécialement pour l’atelier. Loin d’une simple mise en voix, la transcription sonore demande un travail d’interprétation du texte et de conception d’un univers sonore fait de bruitages et d’ambiances collectées qu’il faudra ensuite monter.

Mais l’écriture de la fiction peut être autre, construite à partir d’interviews, de paroles recueillies par les participants. Ces derniers sont ainsi invités à aller à la pêche aux histoires, auprès de témoins qu’ils doivent choisir pour alimenter la trame qu’ils ont préparée. Le résultat peut ainsi prendre une forme plus hybride, à la manière d’un docu-fiction, d’une histoire à plusieurs fin, d’un cadavre exquis.

presentateur-radio

La cartographie et le paysage sonore

La construction de paysages et de cartographies sonores amène les participants à appréhender le son sous un aspect sensoriel. Ils apprennent à mettre de côté la vue au profit de l’écoute pure des sons qui les entourent, en découvrent la richesse et la diversité, et se concentrent sur la perception spatiale qu’ils en ont.

Pour réaliser une cartographie sonore, ils sont invités à s’interroger sur les sons qui sont spécifiques à un espace, sur ceux que l’on retrouve ailleurs, sur la qualité du silence et ce qui le constitue, sur le rythme des activités humaines le long de la journée, des saisons… et à travailler ainsi sur l’identité sonore de cet espace.

Cet atelier travaille l’écoute, développe la curiosité et fait appel à à la capacité à créer des associations d’idées, des recoupements autour des sons. Comment rendre le monde intelligible sans mots?